1. Ce site utilise des "témoins de connexion" (cookies) conformes aux textes de l'Union Européenne. Continuer à naviguer sur nos pages vaut acceptation de notre règlement en la matière. En savoir plus.

[COMICS] Le topic des critiques

Discussion dans 'Comics & séries dérivées' démarrée par Durton, 11 Février 2011.

  1. diez979

    diez979 Véritable ancien

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    4 164
    Lieu:
    Neverland (ou paris...)
    Batman Silence
    Une plongée fan service à fond dans l'univers du Dark Knight. Pour cette nouvelle enquête XXL, Batman croisera sur son chemin une grande partie de ses alliés et de ses ennemies. C'est fun et efficace. Le bouquin ne brille pas par son originalité, mais sa génerosité en fait une très belle lecture.

    Old man Logan

    Logan c'est pas le personnage qui me plait le plus dans l'univers Marvel, je l'adore, mais je me limite à certaines histoire. Découvrir une de ses plus grande aventure restait cependant une grande curiosité d'autant que le personnage a une histoire passionnante. Dans l'univers Marvel j'ai trois grands héros préférés. Il y a Spider-man, Daredevil et Hawkeye. Et c'est rn tournant les pages que je découvrir un Clint Barton d'une classe monstrueuse. Tel un cow-boy il accompagnera Logan sur les chemins de la rédemption à travers une amérique anéantie où l'espoir n'est plus permis.

    C'est vraiment la grande surprise de ce bouquin. Logan est au centre de l'intrigue, mais il ne là monopolise pas totalement. Son évolution est cohérente et haletante. Le duo Logan/Barton est un des plus beau que j'ai pu voir sur papier. Elles sont rares les aventures solo de Hawkeye, et celle-ci est tout simplement mémorable. Une belle claque.

    Vivement la parution de la suite en France, d'autant que Jeff Lemire fait partie de l'aventure !
     
  2. slater74

    slater74 Membre expérimenté

    Inscrit le :
    23 Septembre 2011
    Messages :
    323
    Donc, voilà, j'ai lu le tome 2 de Rocket Girl. Alors, est-ce que la série s'est améliorée par rapport au calamiteux tome 1?

    Commençons par les points positifs: Amy Reeder a nettement progressé au niveau du découpage et de la mise en page. La lisibilité des scènes d'action s'en trouve améliorée et on a même droit de temps en temps à des compositions de toute beauté. C'est vraiment dommage qu'elle gaspille son talent auprès d'un scénariste qui n'en a aucun car Brandon Montclare, lui, n'a pas fait le moindre progré et les défauts scénaristiques du tome 1 sont toujours présents et se sont même aggravés.

    Déjà, niveau incohérences, la série fait très fort en en plaçant dès le résumé du tome 1 où les policiers Tweed et Dunn sont décrits comme des flics ripoux. Je vous met au défi de trouver ne serait-ce qu'une case du tome 1 où l'un d'eux correspond à cette description. Une! Seule! Case! Mais bon, je suppose qu'il fallait justifier le fait qu'ils soient devenus méchants d'un coup d'un seul et n'ont plus aucun scrupule à menacer et/ou tuer des collègues et des civils.

    Et dès qu'on commence la lecture, c'est un festival! DaYoung et Annie sont recherchées par la police mais continuent de mener leur vie comme si de rien n'était et habitent même toujours au même endroit. Ciccone sait parfaitement à quoi Rocket Girl ressemble sans son casque mais ne remarque pas que la fille qu'il veut absolument coffrer se tient juste à côté de lui et ne fait aucun effort pour se cacher. Ciccone, toujours, qui prenait DaYoung pour une délinquante ayant volé son équipement à Quintum Mechanics, sait désormais qu'elle vient du futur (Je vous jure que j'ai hurlé "QUOI!?" à ce moment). Sharma est supercopain avec Annie qui travaille toujours pour Quintum Mechanics alors qu'il l'avait viré à la fin du 1. Le Q-engine qui était censé avoir été détruit sans possibilité d'être reconstruit est flambant neuf et les fichiers qu'Annie avait détruit sont de nouveau sur son ordi. Et enfin, cerise sur le gâteau: vous vous souvenez qu'à la fin du 1, DaYoung renonçait à être Rocket Girl en prétextant qu'elle ne devait pas changer le cours de l'histoire? Hé bien, elle reprend ses activités de superhéroïne dès la fin du premier chapitre du tome 2 sans la moindre explication! Oui, vous avez bien lu: le statu quo mis en place à la fin du tome 1 est immédiatement abandonné sans même avoir été exploité.

    Et quand Montclare tente de justifier ses propres contradictions, il n'arrive qu'à générer encore plus d'incohérences. Vous vous souvenez que quand la version future de Dunn se rend à notre époque, il est surpris de ne pas se rappeler de sa rencontre avec son double du passé? Hé bien, Montclare tente de justifier ça en le transformant en légume après une bagarre avec DaYoung, suggérant que c'est à cause de ça qu'il a perdu une partie de ses souvenirs. Seulement voilà: comment pouvait-il ignorer qu'il était partiellement amnésique? Pourquoi son partenaire ne lui a jamais parlé de cette rencontre? Pourquoi la femme de son partenaire qui les a vus ensemble ne lui en a jamais parlé? Et surtout, quand Quintum Mechanics les envoie en 1986 pour tuer DaYoung, comment Tweed peut-il ne pas faire le rapprochement avec les deux types du futur qui l'ont attaquée à cette époque et se dire "Oh merde! Mais je vais me faire tuer si j'y vais?"

    Les dialogues n'ont ni queue ni tête et les rares à avoir du sens sont complètement débiles. Par exemple: "Annie est genre 10 ans plus vieille que moi, elle est pratiquement assez vieille pour être ma maman ..." VOUS EN CONNAISSEZ BEAUCOUP, VOUS, DES MÈRES QUI N'ONT QUE 10 ANS D'ÉCART AVEC LEURS FILLES?

    Les personnages sont toujours aussi inexistants et c'est d'autant plus dommageable que Montclare commence à en faire mourir certains mais que le lecteur n'en a rien à faire puisque ce sont de parfaits inconnus pour lui.

    En revanche, Montclare a dû réaliser que son héroïne était peu sympathique et tente de corriger le tir, mais avec la maladresse qui le caractérise. On commence avec une scène où DaYoung débarque devant une nana qu'on n'a jamais vue et qu'on ne reverra pas ensuite, la serre dans ses bras et repart comme elle est venue. Évidemment, un lecteur avec une culture générale suffisante aura remarqué que ladite nana parlait coréen et, DaYoung étant un prénom coréen, en aura déduit que c'était probablement sa mère; mais pour la majorité des lecteurs, on a juste une scène complètement random où DaYoung fait un câlin à une parfaite inconnue après l'avoir probablement stalkée.

    On a aussi un flashback consacré à ses débuts dans la police et nous expliquant qu'elle était impulsive et tête brûlée avant qu'une mauvaise expérience ne la convainque de devenir une police zélée et respectueuse des règles. Sauf que, le lecteur n'ayant jamais connu DaYoung autrement que comme une tête brûlée impulsive ne respectant pas les règles, c'était nous montrer la transformation inverse qui aurait eu du sens! Le seul vrai intérêt de ce flashback est d'introduire le personnage de Tasha, son ancienne partenaire. Et comme elle est 100 fois plus sympathique, charismatique, badass et attachante que cette conne de DaYoung, on se demande vraiment pourquoi ce n'est pas elle qu'on suit à la place.

    À la rigueur, le capital sympathie de DaYoung aurait pu être sauvé par les nombreuses scènes où on la voit protéger des innocents mais les compteurs retombent à zéro dès qu'on la voit torturer un suspect en lui cassant les doigts un par un façon Rorschach ... et lui casser les derniers une fois qu'il lui a dit ce qu'il voulait savoir!

    Quand je vous dit que cette série renoue avec le pire des comics des 90s! Et s'il vous en fallait une preuve supplémentaire, tenez, c'est cadeau:

    [​IMG]

    DaYoung reste donc une insupportable tête à claque et par conséquent:

    quand elle se fait tuer à la fin, le lecteur n'est pas choqué ou triste pour elle mais ravi de la voir enfin mourir dans d'atroces souffrances!

    Quant au suspense sur l'identité des méchants (car Montclare s'est enfin décidé à nous montrer pourquoi les dirigeants de Quintum Mechanics sont des méchants), en quoi le fait que les membres de QM soient les mêmes en 2013 et en 1986 constitue-t-il une révélation? Ce n'est même pas un spoiler, à ce stade!

    Et surtout, je ne vois pas en quoi les événements de la fin du tome 2 ont pu aboutir à un retournement de cerveau aussi radical (encore une fois, le fait qu'on ne sache pratiquement rien de leur vrai personnalité n'aide pas). Au contraire, même:

    Avant de mourir, DaYoung fait jurer à Annie de détruire ses travaux et de ne pas chercher à changer le monde et celle-ci rend hommage à son amie ... en faisant exactement le contraire! (Sans compter que les deux personnages n'ont jamais eu la moindre alchimie et que leurs seules interactions consistaient à s'engueuler et/ou se taper dessus)

    Et on ne peut même pas se consoler en se disant que leur transformation sera expliquée dans la suite. Déjà, avec des ventes de plus en plus catastrophiques, la poursuite de la série est des plus incertaine mais étant donné la conclusion du 2, la seule suite possible serait qu'un collègue de DaYoung remonte à son tour le temps pour la prévenir et changer les événements de la série.

    Ceci-dit, je ne suis pas furieux comme j'avais pu l'être à la lecture du tome 1 car cette fois, au moins, je savais à quoi m'attendre et la série en atteint un niveau nanardesque de "so bad, it's good". Cependant, en tant que lecteur et en tant qu'auteur, je persiste à trouver insultant que certains affirment que cette série est un chef d'œuvre et que les aspirants scénaristes doivent la lire pour savoir comment raconter une histoire!

    Et le comble, c'est qu'avant de lire ce tome 2, j'ai regardé la série Wecker D-02 qui, sur un sujet similaire (des policières ados voyagent dans le temps pour enquêter sur des crimes temporels), réussit tout ce que Rocket Girl échoue à faire. Elle met en scène des héroïnes attachantes avec des personnalités bien définies et une bonne alchimie entre elles ...

    [​IMG]

    ... aborde correctement et à plusieurs reprises le thème du dilemme moral consistant à choisir entre protéger le cours normal de l'histoire ou empêcher des crimes et des injustices du passé ...

    [​IMG]

    ... et il y a même un épisode où les héroïnes doivent récupérer l'équipement d'une collègue victime d'un accident dans le passé avant que les scientifiques de l'époque ne l'étudient!

    [​IMG]

    Et surtout, contrairement à Rocket Girl, cette série réussit à être fun et drôle! Non, parce que l'humour dans Rocket Girl :

    [​IMG]

    L'humour dans Wecker D-02 :

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    Certes, Wecker D-02 n'est pas exempt de défauts, probablement imputables au fait que chaque double épisode est écrit par un scénariste différent: certains mystères sont introduits et aussitôt oubliés et l'épisode final, même s'il reste sympa et touchant, se prend les pieds dans le tapis à trop jouer sur les modifications temporelles à tiroir au point qu'on ne voit pas trop comment les événements auraient pu se dérouler de la manière dont ils étaient censés se dérouler dans la chronologie initiale.

    [​IMG]

    Mais même avec ces défauts, cette série reste infiniment supérieure à ce comics. En clair: Rocket Girl a déjà été fait en beaucoup mieux ... il y a 15 ans (la série date de 2002) !