1. Ce site utilise des "témoins de connexion" (cookies) conformes aux textes de l'Union Européenne. Continuer à naviguer sur nos pages vaut acceptation de notre règlement en la matière. En savoir plus.

La fin de Nolife : Hommages (et articles)

Discussion dans 'La chaîne' démarrée par Rinkio, 2 Avril 2018.

  1. phileasfogg95

    phileasfogg95 Souffle divin

    Inscrit le :
    27 Mars 2010
    Messages :
    35 157
    Lieu:
    Val-d'Oise
    Ouais, c'est pas faux ! :normal:
     
    Off the hot aime votre message.
  2. Rinkio

    Rinkio リ[ン]キョ

    Inscrit le :
    5 Août 2009
    Messages :
    56 951
    Lieu:
    @RinkioJTop
    C'est pas faux
     
    phileasfogg95 aime votre message.
  3. Aptarus

    Aptarus Être de lumière

    Inscrit le :
    10 Juillet 2009
    Messages :
    13 538
    Lieu:
    Région Parisienne
    C'est ouais que t'as pas compris ?
     
    silly_san, Off the hot et phileasfogg95 aiment votre message.
  4. darkteletubbies

    darkteletubbies Membre expérimenté

    Inscrit le :
    16 Mars 2012
    Messages :
    132
    Oui bien sûr pour la chute du marché de la pub. Et elle affecte même les grandes chaines hertziennes historiques qui cherchent d'autres moyens de se financer. Mais ce que tu dis confirme aussi ce constat: la difficulté d'exister quand on est une petite chaine indépendante qui diffuse des programmes qui cible un public de niche. Et c'est là que tu te voiles les yeux.

    L'audience pour une chaine de télé reste primordiale.
    Plus de téléspectateurs = plus de consommateurs potentiels = plus cher le prix du spot de pub payé à la chaine.

    Trouver un investisseur ne suffit pas s'il n'y a pas de téléspectateurs derrière qui attireront les publicitaires.

    Attribuer la fin de Nolife en grande partie à la chute du marché de la publicité, ce qui est vrai, mais nier le problème d'audience, c'est se masquer le fond du problème. Oui la chute du marché pub lui aura porté le coup de grâce, mais Nolife était déja en difficulté dès 2008 et est revenue à la vie par la partenariat avec Ankama.

    Or, les jeunes ne regardent plus la télé comme auparavant, à heure fixe, fidèles aux postes, ils sont sur internet, sur tablette, sur smartphone, c'est une consommation à la carte, où je veux, quand je veux via les replay, le streaming --> ce qui explique d'ailleurs la chute du marché de la pub avec une diversification de l'offre TNT, internet et des supports). De ce fait, il est indéniable qu'une partie du public cible potentiel de Nolife (peut être le plus jeune?) ne regarde plus la télé de papa et maman mais consomme ses programmes sur internet.

    Tout le mérite de Nolife, aura été de rester une chaine au concept fabuleux et atypique jusqu'au bout, et d'avoir su résister 11 ans, dans le PAF, quand on cible un public de passionnés, dont l'audience est forcément plus restreinte qu'une chaine généraliste, mais où forcément, on gagne moins en revenu publicitaire. L'argent étant quand même le nerf de la guerre.

    Après lecture de l'interview de Davy aux inrocks, je pense quand même, que la fin de Nolife est bien sûr triste, mais... Nolife aura été un événement fondateur, profondément Nolife fut une réussite: un écrin et vitrine de la culture japonaise, trop méconnue jusque là, et qui a gagné ses galons de respectabilité.
    Mais aussi un formidable tremplin pour de jeunes talents, biberonné à l'esprit Nolife, qui inondent le web de créations où justement ils jouissent d'une liberté artistique et bénéficient d'un modèle économique et d'un ecosystème , moins contraignant et plus favorable, que celui du monde de la télé.

    Nolife restera une référence,une figure tutélaire, comme l'esprit canal dans les années 90 ect...
     
    Dernière édition: 12 Avril 2018
    Raoulteub, Amonludo, Mastah et 2 d'autres aiment votre message.
  5. GunJsama

    GunJsama Membre expérimenté

    Inscrit le :
    25 Février 2008
    Messages :
    216
    Lieu:
    Nantes
    Sans vouloir être politique, c'est quand même fou de constater que la passion et l'ouverture, au risque de faire moins d'audience, ne peuvent exister car le monde répond à l'argent...

    C'est triste et malgré des ouvertures vers d'autres modes de conception du travail, les gens en ont peur ici. Pourtant je suis sûr qu'avec d'autres modèles sociaux, nolife aurait perduré.
     
    GipsyDangerous aime votre message.
  6. Le Gamer Masqué

    Le Gamer Masqué Membre expérimenté

    Inscrit le :
    21 Février 2017
    Messages :
    444
    c'est aussi un monde où ce qui est populaire culturellement est marketé à mort et pour ça il faut des fonds derrière... il y a des œuvres méconnues géniales mais totalement transparentes parce qu'on est matraqué de pubs avec celles qui ont les moyens derrière. Pour parler de choses plus confidentielles mais intéressantes, nolife faisait le job:)
     
    GipsyDangerous aime votre message.
  7. voldi idaho

    voldi idaho Membre

    Inscrit le :
    17 Août 2009
    Messages :
    41
    Lieu:
    moselle
    Je crains aussi que Nolife à vraiment le cul entre 2 chaises. Peu de mise en avant de la culture française (pourquoi les subventionner....) Et je n'ai pas l'impression qu'ils reçoivent beaucoup d'aide du japon pour la mise en avant de la culture niponne !

    Dommage, un télématin avec une histoire de chien, un petit docu sur le japon, une musique et une minute du geek..... sniff.....
     
  8. Linsky

    Linsky Cosmodérator

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    32 039
    Lieu:
    se gratte l'oreille avec ses pattes posterieures (
    Alors déjà, tu avances un avis certes intéressant, mais qui ne semble pas être très objectif du simple fait que tu n'as jamais eu les chiffres médiamétrie en main..
    Je crois me souvenir que Nolife avait de très bon chiffre, et que le problème ne venait donc pas de là mais de l'arrivé très (trop) tardive de cet élément de mesure..
    Ainsi que de la difficulté à étendre leurs diffusions à un plus grand nombre de spectateurs via le Cable ou le Satellite (trop couteux..).
    Malgré ces inconvénient et son unique moyen de diffusion je crois me souvenir que les chiffres de la chaine avait été dans le haut du classement de l'ADSL.

    Tu remarqueras aujourd'hui, que les pubs sont beaucoup nombreuses (et de marque populaire) sur la chaine (ce qui signifient donc quelque chose au niveau des chiffres, hein), alors que cette source de revenu c'est exactement ce qu'il manquait durant toute ces années..
    C'est une histoire de train en retard..
     
    Dernière édition: 12 Avril 2018
  9. Guicheman

    Guicheman Crono Moderator

    Inscrit le :
    6 Février 2009
    Messages :
    17 738
    Lieu:
    Shayol Ghul.
    Pour rappel, il me semble que sur la période 2012-2014 (voire 2015), la chaine arrivait à se maintenir à l'équilibre grâce aux abonnements et à la pub. Certes, plus d'audience aurait permis d'encaisser plus facilement la crise de la pub TV, mais ça montre que les audiences étaient déjà suffisantes.
    Et honnêtement, je ne suis pas sûr que moins/pas de J-music aurait permis d'augmenter significativement les audiences pour faire une différence. Pour les gens en plus qui viennent pour le JV, combien en moins pour l'absence de J-music ?
     
    Linsky aime votre message.
  10. JoeHell

    JoeHell Très ancien

    Inscrit le :
    2 Juin 2010
    Messages :
    2 060
    Lieu:
    Est de la France
    Si, je ne sais plus dans quelle émission ou interview, Alex avait dit qu'ils savaient qu'en virant la musique, la chaine aurait eu beaucoup plus de succès, parce que le public J-music est bien moins important que celui qui vient pour les JV. Mais ça n'aurait pas répondu à l'idée qu'ils avaient de la chaine.

    Donc même si c'est frustrant pour le public JV de se dire que Nolife aurait pu survivre en coupant la partie J-Music, je respecte bien sûr leur choix, c'est leur chaine, donc ils en ont fait ce qu'ils voulaient, et le public JV retrouvait tout le contenu non musical sur noco. Je n'ai plus eu de frustration depuis la création de Nolife Online, c'était même devenu bien mieux qu'une chaine de télé avec tout ce contenu disponible à la carte !
     
  11. jeje829

    jeje829 Souffle divin

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    32 887
    Lieu:
    Strasbourg
    Surtout que si derrière j-one est arrivée, vu le gros groupe derrière, c'est qu'ils ont étudié le marché et découvert que la j'music fonctionne quelque part, non ?
     
  12. JoeHell

    JoeHell Très ancien

    Inscrit le :
    2 Juin 2010
    Messages :
    2 060
    Lieu:
    Est de la France
    C'est quoi le contenu de J-One ? C'est une chaine musicale aussi ? Ou une chaine standard orientée "culture japonaise" un peu plus à l'occidentale, avec plein d'animes et quelques plages de j-music ?
     
  13. Tryskel.

    Tryskel. Tryskelff

    Inscrit le :
    7 Octobre 2009
    Messages :
    7 552
    Et moins de J-Music, ça aurait impliqué de sortir de la catégorie "chaîne musicale". Financièrement, ils ont peut-être estimé que le pari était trop risqué (vu qu'ils sont entrés dans cette catégorie pour cette raison)
     
  14. Roibnur

    Roibnur Vieux d'la vieille

    Inscrit le :
    26 Décembre 2011
    Messages :
    7 880
    Lieu:
    Cergy
    J-one tout comme game one appartient au groupe MTV, le contenu je connais pas trop pour j-one, elle n'est accessible que pour les abonnés canalsat.
     
  15. kay85

    kay85 Être de lumière

    Inscrit le :
    17 Avril 2009
    Messages :
    10 655
    Lieu:
    Clermont-Fd (63)
    certes mais bon ce sont aussi les journalistes des Inrocks qui insistent dessus....
     
  16. Thomas v.o

    Thomas v.o Staff Seiyuu

    Inscrit le :
    23 Février 2008
    Messages :
    624
    Je croyais que le topic était destiné aux hommages pour l'arrêt de Nolife... Je n'ai pas le sentiment que faire du G1 vs Nolife honore la mémoire de la chaine.
     
    Master Quentin, Cloudie, ir0n et 3 d'autres aiment votre message.
  17. jeje829

    jeje829 Souffle divin

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    32 887
    Lieu:
    Strasbourg
    C'est vrai qu'on s'est laissé aller. Mea culpa.
     
  18. SebNL

    SebNL Administrator Membre de l'équipe

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    9 327
    Lieu:
    Paris
    Ah, ça y est, le moment des critiques commence. Bien sûr, Nolife a dû s'arrêter, au bout de 11 ans... Mais je sens que les spéculations sans fondement vont m'agacer.

    Je vais donc faire un résumé de ce qui s'est passé avec les chiffres en main.

    Les causes de l'arrêt de Nolife sont, dans cet ordre d'importance : la TNT, la crise, et la lente mais inéluctable mutation du secteur télévisuel.


    Nolife est ce qu'on appelle une chaîne thématique, c'est à dire spécialisée. C'est aussi ainsi que l'on appelle toutes les chaînes qui n'émettent que sur le câble / sat / adsl.

    Au niveau des audiences, vous savez que Mediametrie n'a mesuré la diffusion sur ADSL qu'à partir de 2010. Sans cet outil statistique, pas de vente de publicité possible à grande échelle.

    Bien sûr on a essayé de vendre de la pub avant cela, y arrivant quelques fois mais trop peu.
    Oui, cela a été long et difficile d'attendre que l'audience de l'ADSL soit mesurée.

    Mediametrie est une société qui est détenue par les acteurs du marché, autant les diffuseurs que les chaînes. Les décisions prises sont donc le fruit d'un consensus et de débats parfois longs. Pour la mesure de l'ADSL, qui aurait pu intervenir plus vite, de ce que j'ai entendu c'étaient les diffuseurs qui poussaient pour son intégration et les chaînes hertziennes historiques qui rechignaient, de peur de voir leur audience diminuer. Bref, il y a donc des raisons pour lesquelles cela prend du temps.

    Une vérité sur la mesure statistique de l'audience est que le résultat dépend en très grande partie du numéro de canal. Plus il est bas, plus les gens peuvent zapper sur la chaîne.

    Nolife a eu la chance de commencer sur Free sur le canal 32, ce qui est un chiffre très bas (donc très bon). Et les premières mesures d'audience ont été assez fantastiques. Il y a eu des réajustements par la suite, et des baisses... Suivant l'augmentation du numéro de canal, en fait. Mais globalement, il est faux de dire que Nolife a eu un problème d'audience ou que la musique japonaise était un souci pour l'antenne.

    Aujourd'hui encore, je croise des gens du monde de la télé thématique qui m'avouent avoir été très envieux de nos résultats.

    Pourquoi est-ce que je ne donne pas de chiffre ? Parce que c'est un vrai métier de les interpréter, et que de fausses idées s'installent très vite.

    Je peux vous dire que des centaines de milliers de personnes ont suivi de manière fidèle nos émissions. Que les espaces publicitaires de Nolife ont été vendus en "premium" aux annonceurs.

    L'audience de Nolife a, globalement, toujours été très mixte, quasiment moitié moitié. Et elle avait aussi l'avantage d'avoir été fortement concentrée sur une génération, les 15-34 ans, qui a suivi la chaîne, devenant plutôt 25-49 sur la fin...
    C'était un gros plus pour les annonceurs, et cela a permis d'obtenir de belles campagnes de pub. Pour info, le plus gros annonceur de Nolife a été l'Oréal, en 2013. Mais bien sûr c'étaient loin d'être les seuls.


    Sur les problèmes, maintenant.

    La TNT a chamboulé beaucoup de choses dans le milieu de la télé. Elle a pris beaucoup d'audience aux chaînes hertziennes, mais aussi aux thématiques. Au final, les thématiques représentaient une part d'environ 10% du marché de la pub télé (toutes les chaîne thématiques confondues, hein), diminuant de 0,1 à 0,2% tous les 6 mois. Dur.

    Bien sûr la TNT date d'avant Nolife. Mais l'apparition de nouvelles chaînes sur la TNT fin 2012, c'était encore un choc à encaisser pour le cab/sat/adsl.

    On a vu à ce moment pas mal de marques lâcher complètement les chaînes thématiques pour annoncer uniquement sur la TNT.


    Ensuite, il y a la crise. En 2014. Diminution drastique des budgets publicitaires : forcément, le budget marketing est toujours le premier à être diminué.

    On l'a vécu alors même qu'on était enfin installés sur le marché de la pub télé, et comme vous avez pu le voir, ça a fait mal.


    Enfin, il y a la lente mais inéluctable mutation du secteur. C'est un peu comme la presse, mais beaucoup moins visible, en fait.

    Avec la presse, tout le monde voit que les petits journaux s'arrêtent, mais en télé, il y a beaucoup de rachats, de concentration, et peu d'indépendants qui arrêtent.

    Mais évidemment toutes les chaînes souffrent des problèmes suscités. Même les chaînes de la TNT, qui fonctionnent avec des gros budgets, auraient beaucoup de mal à s'y retrouver.

    Cette mutation, c'est la concurrence du numérique sur le marché publicitaire, surtout Facebook et Youtube.

    Et aussi les nouveaux usages, comme le rattrapage des émissions en replay (noco en faisant bien sûr partie), ou encore Molotov. De ce qu'on a su, on a réalisé d'excellents scores chez Molotov.

    Mais ni le replay (hors celui des boxs dans un certain délai, ce qui n'est pas notre cas) ni Molotov ne sont comptés dans les résultats d'audience. Cela n'aide donc pas, et Nolife n'avait pas la trésorerie pour tenir le temps que des évolutions technologiques de Médiamétrie permettent de prendre cela en compte.


    Quand je résume le fond de ma pensée pour parler de l'arrêt de Nolife, je dis que la télévision gratuite est devenue trop difficile.

    Il est devenu impossible pour une chaîne thématique indépendante de vivre de la pub télé, même en serrant les budgets au maximum, et malgré la présence en renfort de l'option d'abonnement en ligne (NO / noco).

    J'espère que vous comprenez mieux le contexte.
     
    BüH, zardoz, freeboite95 et 104 d'autres aiment votre message.
  19. Master Quentin

    Master Quentin Master-Quentin

    Inscrit le :
    5 Août 2009
    Messages :
    9 241
    Lieu:
    Paris
    yukisoma35, Linsky, kay85 et 1 autre personne aiment votre message.
  20. kay85

    kay85 Être de lumière

    Inscrit le :
    17 Avril 2009
    Messages :
    10 655
    Lieu:
    Clermont-Fd (63)
    merci beaucoup @SebNL ton message est très clair :)