1. Ce site utilise des "témoins de connexion" (cookies) conformes aux textes de l'Union Européenne. Continuer à naviguer sur nos pages vaut acceptation de notre règlement en la matière. En savoir plus.

Réactions sur les derniers films que vous avez vus

Discussion dans 'Ciné' démarrée par diez979, 7 Juin 2008.

  1. Kuga-P

    Kuga-P r.miller

    Inscrit le :
    6 Mai 2010
    Messages :
    5 003
    Lieu:
    Paris
    J'ai été déçu par son dernier film. C'est loin d’être un mauvais film mais il y avait tous les mauvais stéréotypes et clichés des animés dans ce film qui m'a un peu rebuté. Mais bon, je désespère pas. Il va rebondir avec le prochain.

    C'est quand même dur d’enchaîner après Ame Yuki qui est un chef d'oeuvre. J'ai pas chialé autant devant un animé depuis ... Tokyo Magnitude (c'est une série mais bon) Sans parler de Traversé et Summer Wars qui sont de tres grand films.
     
  2. jeje829

    jeje829 Souffle divin

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    30 111
    Lieu:
    Strasbourg
    Je les ai vus. :)

    Predator (John McTiernan, 1987): [​IMG]

    trailer

    Que dire sur ce film qui n'a pas déjà été dit, presque 30 ans après sa sortie ? Certains le voient et le verront toujours comme un gros film d'action bourrin typique des années 80. D'autres comme un film culte, ce qui n'empêche pas le premier point de vu. D'autres s'en foutent juste. Personnellement, j'ai dû le voir au début des années 90, voire fin des années 80, à un age bien trop jeune. J'étais loin d'aimer le cinéma comme maintenant. La mémoire n'aidant pas, j'ai décider de me refaire mon propre avis. Le cinéma d'action américain des années 80 est très revanchard. Ils ont eu du mal à digérer le Vietnam, du coup les films à coup d'américain balèzes sauvant la démocratie à coup d'explosions et de rafales dans des pays qui n'ont rien demandé sont légions. Et celui ci démarre de la même manière. Un groupe de mercenaires bodybuildés, cigare au bec, arrive dans la jungle sud américaine (ouais, enfin, ça respire bien le Vietnam quand même) pour retrouver un ministre dont l'hélicoptère a été abattu. Et les trois premiers quart d'heure vont dans ce sens. Ça défouraille, explose dans tous les sens, les méchants prennent cher et les gentils américains pleins de muscles s'amusent à base de punchline. Mais Mc Tiernan ne tiens pas à les laisser prendre trop leurs aises. Du coup, et c'est une grande partie de l'intérêt du film, il va totalement renverser les codes du genre pour faire de nos vaillants guerriers... Les proies. D'un ennemi invisible, redoutable, technologiquement avancé et intelligent. Et il filme ça avec brio, en rendant le prédateur invisible au spectateur aussi, utilisant avec génie la vue à la première personne pour instaurer la même tension chez le téléspectateur. un film d'action bourrin ? Certes. Mais aussi un film culte, tout en tension, et un excellant film de science fiction.
     
  3. othapeace

    othapeace Membre expérimenté

    Inscrit le :
    23 Janvier 2012
    Messages :
    428
    Lieu:
    Talmontiers (60)
    J'ai aussi vu Predator dans les années 90. Quand ma famille louait des VHS au Video Club le Week-end.
    Comment j'aimais le Samedi soir devant la télé en famille quand j'étais plus jeune.
    Dans le film, il y a un personnage du film Commando.
    J'aimerais bien connaître ton avis sur ce film qui m'a bien fait marrer aussi.
    Commando est épique.
    Avec le recul, et les années passées, c'est vrai que Predator est un film qui respire le Vietnam. Je suis d'accord avec toi.:D
    Predator m'a bien fait marré aussi dont cette scène culte:
    Apollo Creed, le personnage dans Rocky, étant un des mercenaires, se fait exploser le bras par le predator. Par un rayon laser.
    Celui-ci, gît sur le sol avec une mitraillette dans le bras, continuant à tirer et à bouger tout seul.:cataclop:
    On dirait un Gi-joe se faisant démonter par un enfant.:cataclop:
    Enfin, j'ai moins aimé Predator 2, avec Danny Glover. Pourtant culte. J'ai cru qu'il serait aussi drôle que le premier. En fait non, il est plus sérieux.^^
     
    Dernière édition: 16 Juillet 2016
  4. jeje829

    jeje829 Souffle divin

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    30 111
    Lieu:
    Strasbourg
    Mon avis sur Commando traine par . :)
     
  5. zengarv

    zengarv Véritable ancien

    Inscrit le :
    17 Mai 2010
    Messages :
    3 579
    Lieu:
    Rennes
    Predator, un film que je n'ai toujours pas vu en entier. Il faudra que je réussisse à choper une diffusion un jour (heureusement il passe assez régulièrement, mais je le rate tout le temps.)

    Mais bon j'ai bien fini par regarder Point Break et Grease, alors Predator, j'y arriverai un jour.
     
  6. othapeace

    othapeace Membre expérimenté

    Inscrit le :
    23 Janvier 2012
    Messages :
    428
    Lieu:
    Talmontiers (60)
    Ce film d'action est extraordinaire. C'est un des tout premiers films de la jeune et talentueuse Alyssa Milano.:)
    Celui qui me fait rire tout le temps quand je regarde Commando :
    C'est Bennett ; il n'est pas crédible.
    En plus, il porte une côte de maille en fer.
    Une scène culte du film :
    En pleine bagarre entre Matrix et Bennett, celui-ci se prend une décharge électrique à plus 120 volts. Portant une côte de maille en fer, conductrice en courant qui plus est.
    Il est toujours en vie. La suite de ce combat épique, est bonus pour les télespectateurs.
    À la fin, il s'empalle dans un tuyau en PVC, celu-ci faisant encore de la vapeur.:cataclop:

    Répliques cultes de Commando :

    Soldat méchant : "moi avec ce couteau, je tranche le coup des petites filles comme dans du beurre."
    Bennett : "Toi tu me ranges ce couteau, et tu fermes ta gu**le.":cataclop:

    Bennett : "Ce n'est pas entre les yeux que je te buter Matrix. C'est entre tes c*****es.":cataclop:
     
    Dernière édition: 17 Juillet 2016
  7. jeje829

    jeje829 Souffle divin

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    30 111
    Lieu:
    Strasbourg
    Highlander: Soif de vengeance (Highlander: The search for vengeance, Yoshiaki Kawajiri et Takuji Endo, 2006): [​IMG]

    trailer

    Soyons honnête, Highlander c'est pas trop ma came. Non, j'ai regardé ce film pour tout autre chose: L'une de mes idoles: Yoshiaki Kawajiri. Ses OAVs et films d'animation ont bercés toute mon enfance. Sa stylisation, sa violence, son esthétique reconnaissable, ses univers sombres, flirtant souvent avec démoniaque, torturé. On reconnait bien son design (même si les visages masculins semblent moins effilés), ses effets de style. Le scénario est classique, voire basique, comme souvent avec Kawajiri (même si pour le coup le scénario n'est pas de lui). On a presque l'impression de se retrouver face à un épisode de Kokuto No Ken. Les univers futuristes, Kawajiri les maitrise. Mais alors pourquoi avoir fait un univers aussi plat ? Il y a certes de la violence, mais il manque ce côté torturé, la patte Kawajiri, avec ses démons difformes, ce côté sombre. Quant aux dialogues, en VF tout du moins, ils sont à peine moyens. Bref, un film très moyen, mineur dans la filmographie de Kawajiri. Préférez lui un Ninja Scroll, Cyber City OEDO, Wicked City, Monster City et autre Vampire Hunter D Bloodlust.
     
  8. Nabmed

    Nabmed Vieux d'la vieille

    Inscrit le :
    6 Septembre 2010
    Messages :
    9 485
    Lieu:
    Morbihan (Bretagne)
    Bob l'éponge le Film :

    Le long métrage narre une nouvelle aventure de la célèbre éponge où Plankton décide de suivre son plan Z et parvient à la fois à neutraliser Mr Krabs, à lui voler la recette du pâté de crabe et à exercé un contrôle quasi totale de Bikini Bottom. Seule solution pour Bob et Patrick, ramener la couronne du Roi Neptune avant 6 jours sous peine de voir Mr Krabs finir en brochette.

    Dans l'ensemble c'est très fidèle à la série d'animation, c'est drôle, stupide et bourré de blagues mesquines du genre,
    Après cela dépend si on apprécie Bob l'éponge ou non, moi j'ai bien aimé même si je recommande pas le film aux plus jeunes téléspectateurs (on voit les fesses de Bob, Patrick et Carlo nus, de la bagarre dans un bistrot, etc).
     
  9. MrAkitada

    MrAkitada Très ancien

    Inscrit le :
    15 Avril 2013
    Messages :
    2 983
  10. jeje829

    jeje829 Souffle divin

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    30 111
    Lieu:
    Strasbourg
    Train de nuit dans la voie lactée ( Ginga Tetsudo No Yoru, Gisaburo Sugii, 1985): [​IMG]

    trailer


    Train de nuit dans la voie lactée commence comme énormément de films du genre. Si l'on passe la direction artistique, typique des années 80 mais qui ne plaira pas à tous le monde, on partira en voyage avec deux chats, Giovanni et Campanella, dans un voyage à bord du galactique express, parcourant la voie lactée. On pourrait penser d'emblée au cinéma de Miyazaki, mais le film s'en éloigne particulièrement. Musiques lancinantes, parfois tristes, ambiance onirique, mélancolique, mystique, le film prend le partie d'une ambiance bien plus sombre, métaphysique, nous projetant dans un voyage introspectif. L'animation est dans les standards de l'époque, toute en sobriété.
    La grande question, pour moi, est de savoir comment un tel chef d’œuvre, qui pourrait servir de maitre étalon, peut il être aussi peu connu dans nos contrées. Voilà un film qui mériterait amplement d'être remis sur le devant de la scène. Et malgré le design, c'est loin d'être un film visant avant tout un public jeunes, par les thèmes abordés.

    Key Largo (John Huston, 1948): [​IMG]

    trailer


    Après la seconde guerre mondiale, un ancien militaire vient rendre hommage à un ami et ancien compagnon d'arme en rendant visite au père de celui ci ainsi qu'à sa veuve. Mais alors qu'une grande tempête, ils se retrouvent bloqués dans l’hôtel familial avec un groupe de gangsters, menés par Johnny Rocco, chef de gang cherchant à reprendre pied aux états unis. Un bon vieux polar en noir et blanc, avec le classieux Bogart dans le rôle principal. Des personnages et dialogues très bien écrits, le tout dans un huis-clos pesant et pleins de suspense. Un excellant film.
     
    Dernière édition: 17 Juillet 2016
  11. Ray

    Ray Vieux d'la vieille

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    9 074
    Lieu:
    Longjumeau
    Bon comme je rattrape mon retard niveau film d'horreur, je me suis vu Annabelle.

    Donc un films sur la poupée démoniaque qui sert à rien de Conjuring. Alors j'en avais entendu des avis très variés et surtout négatifs, malgré quelques avis surprenament positif (j'ai un collègue de boulot qui trouve que c'est le plus flippant des "3 Conjuring").

    Bon ben que dire sinon que ce film m'aura au moins démontré qu'être directeur photo et réalisateur c'est vraiment deux métiers différents.

    Car John R. Leonetti qui à réalisé ce film était directeur photo sur Conjuring (et pas mal d'autres films cool comme Hot Shoot 2 ou The Mask). Et si ces films sont des films que j’apprécie, autant dire qu'Annabelle est extrêmement plat.

    En fait c'est dingue de se dire qu'un mec qui à bossé sur un film aussi léché visuellement que Conjuring, n'arrive qu'a faire un film visuellement quelconque, voire par moment maladroit (comme une sur utilisation de cadre penché quand il n'y a aucune raison de créer un malaise).

    Le reste n'est pas mieux avec une histoire pas spécialement originale. Seul un ou deux passages m'ont plus au niveau de l'idée :

    la petite fille qui en passant la porte deviens adulte, et la poupée qui s'élève dans les airs jusqu'à ce que le démons apparaisse derrière.

    Mais ça ne m’empêche pas de les trouver mal réalisées.

    Les persos sont quand même assez stupides :

    Le démons gagne à la fin car au lieu d'expliquer à sa femme que le démon lui a menti, son marri passe juste son temps à lui dire qu'il l'aime, résultat des courses c'est la black (je suis vraiment incapable de me rappeler du nom des persos dans ce film, j'ai jamais réussi à m'y attacher) qui donne son âme au démon. Hors comme son but était de chopper une âme...
    Merde quoi, expliquer juste que c'est un mensonge pour les pousser à la faute aurais suffit.

    Bon et là ce n'est que pour la fin car il y a plein de choix étranges dans leurs comportements. Le genre de conneries qui n'arrivent que dans un films d'horreur.

    Par exemple pourquoi le curé ne les héberges pas dans l'église pour les protéger, en attendant qu'arrivent des personnes capables de gérer la situation.

    J'ai aussi du mal à comprendre les pouvoirs du démon qui fluctuent selon les besoins scénaristiques (là où ceux de la sorcière de Conjuring étaient à peu prêt expliqués dans leur évolution, donnant une cohérence dans l'ensemble).

    Bon après avoir vérifier sur le net ce film ne s'en sort pas si mal quand on voit le seul autre film que je connais du réal (d'ailleurs ce n'est qu’après vérification que j'ai découvert qu'il en était le réal), un certain Mortal Kombat : Destruction finale...
     
  12. jeje829

    jeje829 Souffle divin

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    30 111
    Lieu:
    Strasbourg
    Le prince de New York (Prince of the city, Sydney Lumet, 1981): [​IMG]

    trailer


    Danny Cello est un flic. Mais pas n'importe lequel. Il fait parti d'une unité d'élite anti-stupéfiant, fidèle à son équipe. Équipe qui sort justement d'un succès. Mais Cello décide de travailler pour une commission enquêtant sur la corruption dans le milieu policier à condition que son équipe soit laissée tranquille. Mais une fois embarqué là-dedans, tout remonte à la surface, et personne n'est vraiment à l'abri... Lumet, après Cerpico, s'attaque encore une fois au milieu de la corruption, mais le film s'avère bien différent. Dans le traitement des personnages, déjà. Ici, personne n'est totalement tout blanc où tout noir. Cello est loin d'être irréprochable, de même que son équipe. Mais ils sont attachants, cherchant en fin de compte quand même à faire leur travaille efficacement mais perdant de vue la limite entre le légal et l'illégal. La commission, à priori droite dans ses bottes, n'hésite pas à fermer les yeux sur certaines choses si ça les arrange, et perdent totalement de vu le côté humain. Non, Cello n'est pas Cerpico. Loin d'être innocent, il peut s’avérer violant avec ses indics, n'hésitera pas à leur fournir des drogues quitte à les voler directement à un autre drogué venant tout juste de l'achetée. Il ne contrôle plus rien, va perdre pied psychologiquement tout en essayant jusqu'au bout de protéger ses collègues. Lumet mise sur une ambiance froide et dure parfaitement à propos. Pas de scènes d'actions ici, tout est misé sur l'enquête, les relations et la psychologie des personnages, joués par d’excellents acteurs. Le film fait presque 3 heures mais le temps passe tout seul, et cette durée lui permet d'être précis dans l'enquête et lui permet de bien gérer la décente psychologique du personnage principal. Encore un excellant Lumet, avec une scène finale ramenant à son premier film, "12 hommes en colère".
     
  13. Kyabetsu

    Kyabetsu Membre expérimenté

    Inscrit le :
    5 Janvier 2008
    Messages :
    100
    Lieu:
    Alsace
    Ghostbusters
    Bon, déjà, ce film ne mérite pas la vague de haters qu'il a déclenchée à son annonce.
    Globalement j'ai passé un bon moment. Il y a bien un ou deux points, plus ou moins récurrents dans les grosses productions récentes, qui m'ont agacé (hellooo, gimmick 3D relou...), mais ils sont largement compensés par l'humour, que j'ai trouvé bien dosé. L’alchimie entre les personnages fonctionne plutôt bien. Et on retrouve bien le coté "épouvante soft" des premiers films.
    Les effets spéciaux claquent, même si à 2-3 moments ça faisait un peu tout much, comme s'ils avaient du rab de budget à claquer. Mais il y a également quelques bonnes trouvailles qui m'ont tiré un "wow!".
    Bref, pour moi c'est globalement une réussite. Le film ne dépasse pas ses prédécesseurs, mais il ne leur fait pas honte non plus.
     
  14. jeje829

    jeje829 Souffle divin

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    30 111
    Lieu:
    Strasbourg
    Oh, déjà vu ?
    Enfin la réponse est évidente, mais comme il ne doit pas sortir chez nous avant un moment il me semble...
     
  15. Kyabetsu

    Kyabetsu Membre expérimenté

    Inscrit le :
    5 Janvier 2008
    Messages :
    100
    Lieu:
    Alsace
    :) Il est sorti il y a presque 15 jours en Irlande (en UK également).
     
  16. jeje829

    jeje829 Souffle divin

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    30 111
    Lieu:
    Strasbourg
    Là bas aussi ? Je savais pour le Canada et les U.S... T'en a de la chance. :)
     
  17. jeje829

    jeje829 Souffle divin

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    30 111
    Lieu:
    Strasbourg
    Le conte de la princesse Kaguya ( Kaguyahime no Monogatari, Isao Takahata, 2014): [​IMG]

    J'ai toujours eu un peu de mal avec Takahata. J'ai par exemple apprécié Pompoko, mais le tombeau des lucioles me laisse de marbre. J'ai un peu le même problème ici. Techniquement, le film est une claque, ainsi que artistiquement. Les musiques parfaitement choisies (même si j'émets une réserve sur la scène finale) , le ton pastel magnifiquement animé... Dans la première partie du film, on s'attache beaucoup aux personnages, mais j'ai bien plus de mal avec la deuxième partie. Les tentatives de faire larmoyer, tout comme dans Le tombeau, sont ici trop visibles, le scénario semble stagner et se trouve être un peu plat, peinant à me garder captivé. Au final un conte assez enchanteur, à voir assurément, mais en deçà de mes attentes peut être trop hautes.
     
  18. eRAT

    eRAT Très ancien

    Inscrit le :
    25 Septembre 2011
    Messages :
    1 483
    Lieu:
    伊方
    Histoire de relativiser, Kaguya est une histoire assez plate à la base, Takahata est fidèle sur ce plan. Faut voir aussi que c'est limite plus un mythe qu'un conte...
     
  19. jeje829

    jeje829 Souffle divin

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    30 111
    Lieu:
    Strasbourg
    Ouais, j'ai vu un résumé de l'histoire original, et pour le coup il a l'air assez fidèle. Mais du coup je juge surtout le film tel quel.
     
  20. Sebastian Rooks

    Sebastian Rooks Membre expérimenté

    Inscrit le :
    30 Août 2009
    Messages :
    239
    Lieu:
    Find my lover first.
    Vu Patéma.
    J’ai… j’ai… beaucoup bobo tétête.
    Si quelqu’un à 2 kilos d’aspirine qui traînent, je suis preneur.