1. Ce site utilise des "témoins de connexion" (cookies) conformes aux textes de l'Union Européenne. Continuer à naviguer sur nos pages vaut acceptation de notre règlement en la matière. En savoir plus.

Réactions sur les derniers films que vous avez vus

Discussion dans 'Ciné' démarrée par diez979, 7 Juin 2008.

  1. Ray

    Ray Être de lumière

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    11 964
    Lieu:
    Longjumeau
    Je trouve justement que les abonnements ciné ont changé la façon dont les gens qui en ont vont au cinéma.
    J'ai un pote qui n'allais voir que les films s'anonçant trés bon quand il payais ses places qui maintenant va voir la moindre merde dés qu'elle sort (faut dire avoir un ciné à la sortie du boulot aide beaucoup).
    Donc Je trouve que la comparaison avec Netflix est assez discutable en tant que sous ciné.

    Techniquement je trouve que payer sa place de ciné individuellement correspondrais à acheter un DVD (déjà que cet exemple est discutable du fait que l'on puisse regarder son DVD plusieurs fois) alors que avoir son abonnement ciné correspondrait à avoir un abonnement Netflix.

    Par contre je trouve vraiment triste de voir que ce cloverfield 3 semble s'être planté autant.
     
    Dernière édition: 8 Février 2018
  2. neogrifter

    neogrifter Véritable ancien

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    3 238
    L'abonnement ciné n'est pas encore une norme. Il faut avoir une grosse chaine genre UGC pas loin pour en profiter.
    En tout cas, où j'habite actuellement, j'en suis encore au cinéma de quartier avec ma carte de 10 places.

    Et je n'ai jamais dit que Netflix est un sous ciné, scrogneugneu ! Juste que Cloverfield Paradox ne vaut pas la peine de payer une place juste pour lui.
     
  3. Sebastian Rooks

    Sebastian Rooks Membre expérimenté

    Inscrit le :
    30 Août 2009
    Messages :
    346
    Lieu:
    Find my lover first.
    Si Okja et les films Netflix vous intéressent, In The Panda a une analyse intéressante à ce propos.
     
  4. Kuga-P

    Kuga-P r.miller

    Inscrit le :
    6 Mai 2010
    Messages :
    5 136
    Lieu:
    Paris
    Ça m'attriste de voir InthePanda et analyse intéressante dans la même phrase. :triste:
    Perso, entre lui et Durendal (ou Fossoyeur faites pile ou face), c'est un peu entre la peste et la choléra...

    (Regardez M. Bobine, cinfuzz, Nociné et Capturemag (même s'ils peuvent être soûlants parfois)
     
    Dernière édition: 9 Février 2018
  5. Kokuzoku

    Kokuzoku Vieux d'la vieille

    Inscrit le :
    24 Août 2014
    Messages :
    5 733
    Lieu:
    Paris
    J'aime bien le Fossoyeur moi, qu'est ce que tu lui reproche ?
     
  6. Kuga-P

    Kuga-P r.miller

    Inscrit le :
    6 Mai 2010
    Messages :
    5 136
    Lieu:
    Paris
    Je ne le trouve ni drôle ni informatif (il ne m'apprend pas tellement de grand chose non plus comparé aux autres émissions/podcasts que j'ai cité avant.)

    Puis peut être aussi un peu de manque d’humilité surement ( et lui ça va encore par rapport aux 2 autres), d’après le peu de choses que j'ai vu de lui (j'ai pas l'obligation non plus de m'infliger de ce que je ne supporte pas)
     
    Dernière édition: 9 Février 2018
  7. KOV

    KOV Être de lumière

    Inscrit le :
    23 Janvier 2008
    Messages :
    10 544
    Lieu:
    À Balkany-land (92)
    Vu que je l'ai vu pour le taf, je peux faire ma critique de Black Panther

    Et même si le film est très bon à mes yeux, j'ai eu du mal à le juger pendant un moment. Pas par le déroulé de l'histoire, somme toute classique (peut-être un peu trop, avec un/deux petits ventres mous. Et encore des daddy issues). Pas par la réalisation de Ryan Coogler qui est dans le haut du panier du MCU et des blockbos d'une manière générale (le cadrage, des travellings qui ont du sens)

    J'ai eu du mal à le juger car le film assume un double héritage culturel, noir-américain et noir-africain. Si je connais les marqueurs de la première, je ne connais pas bien la deuxième culture. Or la direction artistique fout tous les potards à 11 (ce qui se plaignent de la photo-qu'est-la-même-sur-les-MarMo vont enfin être contents). Et pendant un moment, j'ai eu du mal car je ne savais pas si le film caricaturait l'Afrique ou en proposait une version condensée et transcendée. J'ai mis du temps à me rendre compte que c'était la deuxième solution.

    Car Black Panther est le premier film de super-héros noir. Pas le premier super-héros noir en tête d'affiche (je me suis pris un petit coup de vieux quand je me suis aperçu que Blade a 20 piges), mais le premier film de super-héros où les thématiques sont liés à la culture noire, qu'elle soit américaine ou africaine : interventionnisme, esclavagisme, conflits tribaux, ségrégation, mais aussi le racisme (l'affaire Rodney King sert de point de départ de l'intrigue) ou la place des femmes (la première scène d'action évoque clairement les lycéennes de Chibok)

    Mais tout est lié aux cultures noires : les références, les costumes, les bastons, les armes, les véhicules, formant un tout à la fois over the top, mais ultra comic books (checkez le rhino) : le Wakanda, et sa promesse d'un pays d'Afrique noire jamais colonisé, prend vie.

    Je dis que le film est lié aux cultures noires, mais il oppose de manière nette le bagage culturel noir-américain (Killmonger) et noir-africain (Black Panther). Deux antagonistes parfaits que ce soit dans leurs choix, leurs visions politiques, ainsi que leurs jeux d'acteurs : Chadwick Boseman est intéressant en monarque qui veut rouler des mécaniques mais doit rester sur la réserve toute royale, Michael B. Jordan bouffe l'écran en chien fou mais redoutable tacticien.

    Et le reste du casting est très bon. Allez, Martin Freeman joue les faire-valoir (tiens, comme les noirs dans 95% des films hollywoodiens :normal: ) et Forrest Whithaker fait du Forrest Whithaker. Mais à part ça, c'est tout bon, surtout tous les rôles féminins, ultra-présents et pas caricaturaux (j'adore la chef des Dora Milaje ainsi que Shuri, très différente des comics mais très bien campée. J'espère un duel entre elle et Stark dans le futur Avengers)

    Bref un bon, voir un très bon blockbuster.

    Et en spoil, le lien avec le MCU...

    - Pas de Thanos ou de pierre de l'infini, le film est à 99% autonome
    - On y revoit l'attentat de Vienne de Civil War. Donc même pas besoin de l'avoir vu pour comprendre pourquoi T'Challa prend le trône (les deux films sont d'ailleurs très proches chronologiquement).
    - Y'a quand une scène post-gé sur le méta-plan du MCU : Bucky (en mode babtou ultime) libéré délivré de son lavage de cerveau
     
    Ray aime votre message.
  8. jeje829

    jeje829 Souffle divin

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    32 568
    Lieu:
    Strasbourg
    Et Spawn un peu avant. :)
     
    Ray aime votre message.
  9. Ray

    Ray Être de lumière

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    11 964
    Lieu:
    Longjumeau
    Tu me hype grave !
     
  10. Linsky

    Linsky Cosmodérator

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    31 811
    Lieu:
    se gratte l'oreille avec ses pattes posterieures (
    C'est pourtant le plus technique et humble, je trouve.
    Il met toujours beaucoup de recul sur ses analyses, là où les autres cités donnent plus un avis (souvent moisis sous couvert d'humour). ^^


    Tiens à propos, un article sur les super héros noir.
    https://mic.com/articles/187703/spa...acy-of-black-superheroes-in-movies#.CY1xiHrRM

    Et, des mômes ont refait l'affiche de Black Panther et c'est classe. ^^
    [​IMG]

    Les images ici :
    https://twitter.com/theGrio/status/962052907779506176/photo/1

    ;)
     
    Dernière édition: 10 Février 2018
  11. jeje829

    jeje829 Souffle divin

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    32 568
    Lieu:
    Strasbourg
    D'ailleurs j'ai hâte de voir la nouvelle formule du fossoyeur, vu qu'il arrête avec l'histoire de son personnage telle qu'elle existe aujourd'hui. Pour IZP, j'aimais beaucoup mais j'ai lâché car le côté fiction prenait trop le dessus.


    The cloverfield paradox (Julius Onath, 2018): [​IMG]

    trailer

    7/10

    Quel gros coup de communication. Silence radio pendant des mois... Puis trailer lors du superbowl et sortie dans la foulée le même soir, sur netflix. Ah, ça... Ils savent ménager leurs effets avec cette saga.
    Mais cela en vaut il la peine ? En mon sens, oui. Alors, c'est sans doute le moins bon des trois, actuellement. Mais je suis assez fan de ce que Abrams est entrain de monter avec son univers Cloverfield. A chaque fois des films totalement différents, des liens ténus entre eux, fabriquant une certaine mythologie par petites touches. Après le film de monstre en found footage et le huis-clos claustrophobe, nous restons dans le huis-clos mais cette fois spatial, en pleine science fiction. Avec un côté série B, voire DTV, le film se traine un bon nombre de défauts. Un scénario qui part dans tous les sens et multiplie un peu trop les sous-intrigues pas forcément nécessaires, des personnages assez fade malgré de bons acteurs, des réaction totalement incohérentes, un côté assez cheap par moment...Mais... Ben pour moi, ça marche, quoi. Il y a cette alchimie inexplicable qui fait qu'à la fin du film, j'ai pris mon plaisir devant des scènes totalement barrées, parfois incohérentes, voire drôles (une scène où deux en particulier m'ont vraiment fait marrer), des clins d’œil par moment trop appuyés (et pas uniquement à l'univers Cloverfield). J'ai pris mon plaisir à tenter de faire le lien avec la saga par de petits indices, en extrapolant sans doute beaucoup. Et j'en ai trouvé, des liens. Bien plus que dans le précédent. De plus, ce film ouvre bien d'autres pistes d'extrapolation, et si on ne se restreins dans notre imagination, ce film peut expliquer énormément. La vache, les scénarios que ce film arrive à me faire inventer...
    Ce qui est sur, c'est que je ne sais pas encore où Abrams veut aller, quelle est sa finalité, s'il la révèle un jour. Peut être ne le sait-il pas lui même.
    Mais en tout cas, encore une fois je tombe dans le panneau, et ne demande qu'une chose: Le prochain !!!
     
    Dernière édition: 10 Février 2018
    TiPi_2.0 aime votre message.
  12. diez979

    diez979 Véritable ancien

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    4 169
    Lieu:
    Neverland (ou paris...)
    Jusqu'à la garde
    Le film jouie déjà d'une belle réputation autant auprès des spectateurs que de la presse. Sous ses airs de drame famillial autour du divorce d'un couple et de la garde de leurs enfants, le réalisateur Xavier Legrand prend le partie d'en faire plus. En effet, avec ses non-dits, ses longs silences et ses personnages ambigues, ce drame se transforme avec beaucoup de subtilité en un thriller inquiétant et opressant. A l'image de la séquence d'anniversaire, le metteur nous transporte dans ls tête de ses personnages avec brio. Qu'il s'agisse de Denis Ménochot, Léa Drucker ou de leurs enfants joués par Thomas Gioria et Mathilde Auneveux, chacun d'eux livre une perstation remarquable tout en finesse. Si le film pèche par qulques lacunes dans la maitrise de son rythme, force est de reconnaitre qu'il dégage une aura spéciale.

    Le 15h17 pour Paris
    Clint Eastwood
    est un maitre, un génie. Il réussit avec ce film à financer ses vacances en Europe alors qu'il était censé y tourner un film sur les attentats déjoués du Thalys. On peut aussi remercier l'armée américaine pour sa contribution non négligeable au financement de cette longue publicité qui prétexte louer le courage des héros ordinaires, de donne tous les arguments pour te dire que grâce à l'engagement dans l'armé (et de la détermination), on peut sauver des vies. Dans l'idée, Eastwood a une idée singuliere, à savoir que les comédiens principaux sont les vrais héros de la vraie histoire. Revers de la médaille, au lieu d'y apporter de l'authenticité, ils apportent de la staticité. Les idées sont là, l'execution catastrophique. Ce montage à base de flash back retraçant le parcourt de l'enfanceaux attentats, ce voyage interminable en europe, cette répétitivité dans l'armée, cette malhonneteté... font du nouveau film de Clint Eastwood l'un de ses plus mauvais.
     
  13. jeje829

    jeje829 Souffle divin

    Inscrit le :
    11 Octobre 2007
    Messages :
    32 568
    Lieu:
    Strasbourg
    The Ritual (David Bruckner, 2018): [​IMG]

    trailer


    7/10

    Suite à la mort de l'un d'entre eux, un groupe d'amis décide en hommage de partir en séance de trekking en Suède. L'un d'entre eux se blessant, ils décident sur le retour de couper à travers bois. Mais bien vite ils se retrouvent traqués par quelque chose.
    De prime abord, rien de bien folichon. Blair Witch nous a déjà fait le coup du groupe perdu dans les bois. Mais ici pas de found footage, nous sommes dans une mise en scène classique, et donc plus travaillée. Visuellement le film est par ailleurs très réussi, avec une foret froide et humide et de magnifiques décors. De plus le film brasse des thèmes qui le rapprochent plus de the descent, comme la gestion du deuil et la culpabilité. Et que c'est rafraichissant d'éviter l'éternel groupe d'ados !!
    Le film sait doser ses effets, et nous propose une créature et des moyens utilisés pour leurrer les personnages assez intéressants, jusqu'à un final assez grandiloquent, marquant une véritable cassure avec le reste du film. Et personnellement j'ai beaucoup aimé l'idée, ainsi que l'affiliation aux mythes nordiques.
    Un film qui sans révolutionner le genre est extrêmement agréable et fait sacrément le boulot. En tout cas, ça marche sur moi.
     
    Dr Bob Kelso aime votre message.
  14. Dr Bob Kelso

    Dr Bob Kelso Écho céleste

    Inscrit le :
    26 Mars 2008
    Messages :
    29 552
    Intéressant ! J'ajoute ça à ma liste, tiens :)
     
  15. Nabmed

    Nabmed Être de lumière

    Inscrit le :
    6 Septembre 2010
    Messages :
    10 416
    Lieu:
    Morbihan (Bretagne)
    Wanted : Cherche Ton Destin (2008) :

    Adaptation de la série de comics Wanted (Mark Millar) réalisée par Timur Bekmambetov. Avec James McAvoy, Angelina Jolie, Morgan Freeman, etc.

    Synopsis :

    Dans la ville de Chicago, Welsey Gibson a tout d'un parfait loser, sa patronne l'humilie et le harcèle constamment, ses collègues le malmènent et sa petite amie le trompe. C'est en croisant une belle jeune femme nommée Fox dans une supérette, que Welsey va apprendre que son père était un assassin appartenant à une mystérieuse confrérie.

    Le Nightwatch de Bekmambetov ne m'avait pas convaincu, mais la il livre sa meilleure réalisation à ce jour.

    L'intrigue qui paraît simple au premier abord, se complexifie au fur et à mesure avec son lot de surprises et de rebondissements qui font plaisir.

    La réalisation est excellente avec de très bons gunfights avec effet "Bullet Time" à la Matrix, de grandes scènes d'action et d'explosions et de savoureuses courses poursuites.

    Et avec une bande son superbe et bien pensée de Danny Elfman et de David Reynolds.

    Le casting est vraiment bon, même si on retrouve à nouveau Morgan Freeman qui comme à son habitude, se lance dans les explications. Mais c'est surtout James McAvoy qui fait le café et qui se distingue des autres comédiens.

    Bref une bonne petite perle du cinéma d'action à découvrir ou redécouvrir avec grand intérêt.

    8/10.
     
  16. ythrion

    ythrion Écho céleste

    Inscrit le :
    13 Mai 2009
    Messages :
    24 505
    Lieu:
    entre Metz et le Luxembourg
    JSA
    On est parfois un peu perdu avec la chronologie du film mais mis à part ça, c'est une histoire qui captive. Une réflexion intéressante sur ce qu'une idéologie différente entre deux pays peut avoir comme conséquence sur ses hommes/soldats qui finalement ne sont pas si différents l'un l'autre.
    Truc dommage par rapport à la diffusion, c'est qu'un certains nombres de sous-titres se faisaient régulièrement la malle, j'ai donc regardé plus de la moitié du film en VF pour ne rien rater des dialogues...du coup j'ai hâte d'une future sortie BR pour le revoir et avec la VOST cette fois-ci.
     
    Kuga-P aime votre message.
  17. Kokuzoku

    Kokuzoku Vieux d'la vieille

    Inscrit le :
    24 Août 2014
    Messages :
    5 733
    Lieu:
    Paris
    Ok ça venait pas de ma connexion alors, parce que j'ai aussi eu des problèmes avec les sous titres.
     
  18. Kuga-P

    Kuga-P r.miller

    Inscrit le :
    6 Mai 2010
    Messages :
    5 136
    Lieu:
    Paris
    Le film ressortira en salles cet été (restauré 4k) et sortie BR l'été 2019.
     
  19. Nabmed

    Nabmed Être de lumière

    Inscrit le :
    6 Septembre 2010
    Messages :
    10 416
    Lieu:
    Morbihan (Bretagne)
    Baywatch : Alerte à Malibu (2017) :

    Comédie de Seth Gordon. Avec Dwayne Johnson, Zac Efron, Jon Bass, Alexandra Daddario, etc.

    Synopsis :

    Après avoir recruter 2 nouveaux membres, l'équipe de maître nageurs de la plage de Malibu se retrouve confrontée à un gang revendant de la drogue et responsable de la mort de plusieurs personnes.

    Je m'attendais pas à grand chose, surtout vu l'affiche et la bande annonce mais on est loin d'une véritable catastrophe. Ce qui ne sauve pas le long métrage du nanar.

    L'intrigue est trop simpliste, blindée de clichés et de scènes toutes plus ridicules les unes que les autres. Tout est centré sur Dwayne Johnson qui joue à la fois le policier et le grand frère, sans vraiment convaincre.

    Le reste du casting bah c'est pas mieux, Zac Efron qui nous est présenté comme un champion olympique, se retrouve en à peine 2 min, avec le surnom de "Rapido Vomito" (c'est tellement cocasse que je sens que ça va lui rester :p) et se contente de jouer le boulet en permanence. Jon Bass, c'est le geek de service à qui on refile également le rôle du gros. Les comédiennes sont justes exploitées pour leur plastique et ne parlons pas du reste qui est cantonné à des petits rôles lamentables.

    Le pire étant Yahya Abdul Mateen II qui joue le flic de service mais qui serait beaucoup mieux sans sa barbe qui ne lui va absolument pas. Sans oublier Pamela Anderson et David Hasseloff venus juste pour boucler les dernières minutes du film.

    Pour ce qui est de la réalisation, la dessus ça va. On a droit à quelques effets spéciaux, des courses poursuites haletantes et quelques gunfights ici et la. Le tout accompagné par une bande son médiocre et vraiment pas subtil. D'autant que l'on a même pas droit au célèbre générique de la série TV.

    Bref un nanar sympathique et assez drôle, pour une soirée entre potes ou en famille, mais vaux mieux pas en espérer plus.

    3/10.
     
  20. Yao

    Yao Très ancien

    Inscrit le :
    9 Novembre 2009
    Messages :
    1 204
    Lieu:
    Montrouge
    Stargate dispo sur youtube gratuit :